LES VACANCIERS Made in Coeur de Bastides

Retour liste
Annie et Raynald

Annie et Raynald
70 et 69 ans – Retraités lillois et heureux grands-parents de quatre petits-enfants

 

Comment avez-vous eu l’idée de venir en vacances ici ?

Il se trouve que nous avons un ami originaire du Nord qui est venu s’installer à Montaut, sur la route entre Monflanquin et Villeréal. Il nous a dit un jour « Viens donc chez nous passer quelques jours, tu verras le coin est sympa ». On est venu 15 jours il a de cela 8 ans et nous sommes tombés sous le charme ! Nous revenons avec grand plaisir fin août-début septembre chaque année après avoir bien profité des petits-enfants. C’est déjà un peu plus calme et on apprécie d’avantage les choses.

On dit que les gens du Nord sont chaleureux, et les Lot-et-Garonnais ? Comment avez-vous été accueillit par les locaux ?

Tout simplement parfaitement, avec beaucoup de chaleur humaine. Maintenant que nous revenons régulièrement, on a l’impression d’être à la fois en vacances et d’habiter ici, les gens du coin nous ont adopté. Désormais, on se reconnait d’année en année et c’est très agréable de se sentir intégré au territoire, c’est aussi pour ça qu’on aime tant y revenir. Et puis, au fil des années, certains locaux sont devenus de vrais amis. Vous savez, on est très attaché au Nord de part la naissance et la famille, mais les amis de Coeur de Bastides aussi. On ne reste pas une semaine s’en avoir des nouvelles du Lot-et-Garonne !

En parlant du Lot-et-Garonne, quelle est votre journée type lorsque vous venez en vacances en Coeur de Bastides ?

Mon péché mignon c’est la petite reine*, alors quand on voit un aussi beau parcours cycliste que chez vous (circuit de la Bastide royale), on est bien obligé de se prévoir deux sorties matinales pour en profiter par semaine ! L’après-midi chez nous c’est plutôt farniente, on se repose, on profite du soleil au bord de la piscine, on recharge les batteries pour ensuite repartir se balader. On va facilement du côté de Biron, de Bonaguil... il y a tellement de belles choses à voir. Et puis le soir, Annie adore aller se balader sur la place de Villeréal. On trouve une table pour s’abreuver, prendre le temps et profiter ! *Comprenez la bicyclette voyons !

Si vous me dites profiter je pense tout de suite aux spécialités locales, vous en avez sûrement ?

Alala mon bon monsieur... (J’ai l’impression d’avoir touché la corde sensible de Raynald, il se passe quelque chose entre nous...). On aime par-dessus tout le canard et sous toutes ces formes ! Le foie gras n’en parlons même pas, je pourrais mordre pour un morceau (sourire). Et puis n’oublions pas les bons vins du Sud-ouest ! Annie adore commander un Monbazillac bien frais. A boire avec modération bien sûr !

Qu’est-ce qui vous manque le plus lorsque vous rentrer chez vous, à part le soleil bien sûr ?

Ce que l’on ne peut pas faire chez nous, faute de climat, et que l’on adore faire en Coeur de Bastides c’est de profiter des soirées douces et sympathiques. On est quasiment sûr de trouver du beau temps alors que chez nous c’est un peu plus difficile. C’est d’ailleurs pour ça que je fais bien attention de ne pas oublier de mettre mon short dans la valise pour venir ici (rire). J’ai vraiment du mal à supporter mon pantalon chez vous !

Ça tombe bien, vous qui venez du NOOORD... Vous êtes plutôt pain au chocolat ou chocolatine ?

Chez nous on dit pain au chocolat mais nous avons une astuce pour ne froisser personne ! Ah bon, mais quelle est-elle ? Changer de sujet et partager les spécialités culinaires du Nord avec lesquelles on est descendu (rire) ! La nourriture est faite pour rassembler les gens.

Vous devez en avoir des souvenirs à raconter de toutes ces années passées en Coeur de Bastides ?

Olala, il y en a tellement de bons souvenirs, mais mon plus beau j’en suis très fière ! J’ai eu l’occasion d’amener du Nord, un car d’amoureux de bicyclette. Ces 25 Ch’tis cyclistes ont logé à Villeréal, au château de Fonrives pendant une semaine. Je peux vous dire qu’on en a fait des kilomètres à travers ces magnifiques paysages vallonnés d’une nature préservée. Cette semaine s’est terminée par une jolie soirée à Doudrac, dans la grange de maitre Jacques, et j’en garde un souvenir très particulier parce que ce séjour a été l’occasion pour moi de faire découvrir notre région d’adoption à des gars du Nord qui ne connaissaient absolument pas ce magnifique territoire.

Laissez vos commentaires